Collection Entreprise & Carrières

RÉMUNÉRATION ET RECONNAISSANCE DU TRAVAIL

Classification, compétences, appréciation, dialogue social

Le livre qui met d’accord les DRH et les syndicalistes (sur un sujet sensible)

  • Livre papier 48102 - Juin 2016 - 240 pages
26,00
(ref: 2EDE48102)

Description

Comment faire simple et intelligible en matière de rémunération ? Peut-être en commençant par expliquer ce que reconnaissent les deux principaux leviers qui la déterminent :

  • la classification qui reconnaît le contenu du travail et fixe un salaire minimal,
  • l’appréciation individuelle qui reconnaît la manière de travailler et conduit à une part salariale complémentaire.

Quant à la reconnaissance des compétences, comment traduire un concept aussi polysémique en outil opérationnel permettant de faire le lien avec la rémunération ? Des réponses claires et précises sont apportées dans cet ouvrage.

Pour construire des dispositifs de reconnaissance acceptables, il faut rassembler quelques ingrédients : concertation entre partenaires sociaux pour faire vivre un dialogue social fructueux, participation des salariés à ce qui les concerne très directement pour répondre autant que faire se peut à leurs attentes, expertise sociale et technique pour éviter de jouer à l’apprenti sorcier.

L’auteur apporte toutes sortes d’exemples, d’analyses et d’outils concrets pour aider les acteurs qui veulent traiter ces questions avec volontarisme et dans l’esprit d’un investissement profitable.

  • Auteur
  • Sommaire

Philippe DENIMAL

Sociologue du travail, consultant depuis 25 ans, il anime la structure de conseil en GRH qu’il a créée en 1996. Il intervient pour le compte de branches professionnelles, de grands groupes ou de PME et auprès de multiples acteurs : commissions paritaires nationales, directions générales, DRH, CE, organisations syndicales.

Avant-propos

La distinction nécessaire entre l’évaluation du contenu du travail et l’évaluation de la qualité du travail

La classification, socle de la politique de rémunération

  • La recherche d’équité
  • La reconnaissance des compétences

L’appréciation individuelle, second levier de la politique de rémunération

  • La détermination des salaires réels
  • Les outils de l’appréciation

Conclusion

Au-delà des deux principaux leviers, une multitude d’autres dispositifs à équilibrer avec doigté